dimanche 30 juin, 13:00 - 15:00

En Visioconférence

Atelier en rediffusion
O-Parents.ca commandite votre accès à 30%!

👩🏻‍⚕️ Vos avantages:

  • →   1 accès à la vidéo en ILLIMITÉ pendant 30 jours
  • →   1 PDF récapitulatif
  • →   Nous verserons 3$ au profit de notre partenaire, la fondation CHU Sainte-Justine, pour chaque réservation de l'atelier en visioconférence.

Nom complet

Téléphone

Code promo

Diversification Alimentaire Menée par l'Enfant (DME),
Comment bien s'y préparer?

Voir les recettes →

L'alimentation autonome ou diversification menée par l'enfant (DME), qu'est-ce que c'est ?

Lorsque votre bébé est prêt à manger, certains parents choisissent de ne pas lui proposer de purées et de lui donner uniquement des aliments qu'il peut manipuler et manger seul. C'est ce qu'on appelle l'alimentation autonome ou la diversification alimentaire menée par l'enfant (DME).

La DME est une approche qui suit le développement moteur de l'enfant, car il s'alimente seul. À l'âge de 6 mois, votre bébé est capable de saisir des objets, de les porter à sa bouche et de les mâcher. Ses gencives et ses mâchoires sont assez fortes pour écraser et mordre les aliments. Son système digestif est également prêt à digérer les aliments solides.

Si vous choisissez de suivre la méthode DME avec votre bébé ou si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de nutritionnistes spécialisés dans ce domaine ou auprès d'organismes de votre communauté qui proposent des ateliers sur cette méthode.

Les règles à respecter

Avant de commencer la DME, il est important de s'assurer que vous soyez prêt à agir en cas d'urgence .
Mais aussi que votre bébé soit prêt. Voici les critères à respecter pour utiliser cette approche :

  • Avoir 6 mois (en utilisant l'âge corrigé pour les bébés prématurés)
  • Être capable de se tenir assis droit et sans aide pendant plusieurs minutes
  • Contrôler sa tête et être capable de dire "non"
  • Maîtriser la coordination main-bouche
  • Être capable de mordiller ses jouets

La DME n'est pas recommandée pour tous les bébés. Elle n'est pas adaptée aux bébés présentant une malformation de la bouche, un retard de développement musculaire ou un problème de coordination.

Quels aliments proposer ?

Les premiers aliments à proposer à votre bébé doivent être riches en fer pour répondre à ses besoins, car ses réserves sont épuisées. Voici une liste d'aliments riches en fer adaptés pour les bébés :

  • Viandes, volailles, abats (foie et rognons)
  • Poissons et fruits de mer (palourdes et moules)
  • Tofu, légumineuses (comme les lentilles et les haricots), noix et graines
  • Céréales pour bébé enrichies
  • Germes de blé et céréales de grains entiers enrichies

Une fois que vous avez choisi l'aliment, il est important de le proposer dans un format adapté aux petites mains de votre bébé. Voici quelques idées de formats :

  • En lanières, bâtonnets, boulettes ou demi-lunes
  • D'environ la longueur d'un petit doigt pour que l'aliment dépasse le poing fermé de votre bébé
  • Avec une texture qui s'écrase entre les doigts

Vous pouvez également proposer des purées ou des tartinades étalées sur une galette de riz ou des craquelins de sarrasin. À partir de 9 mois, vous pourrez proposer des aliments râpés, en cubes ou des cuillères préremplies.

Quels sont les aliments à éviter ?

Lorsque votre bébé mangera des aliments riches en fer deux fois par jour, vous pourrez introduire d'autres aliments. Cependant, certains aliments ne sont pas appropriés et doivent être évités :

Aliments présentant un risque d'étouffement (Prenez le temps de suivre notre atelier)
  • Aliments ronds : raisins, saucisses, etc.
  • Petits aliments
  • Aliments durs : carottes crues, céleri cru, brocoli cru, noix entières
  • Aliments pâteux ou collants au palais : laitue, épinards crus, fines herbes, mie de pain, pain plat, aliments ayant une fine pelure non pelée, fruits séchés, etc.

Pour plus d'informations sur les risques d'étouffement, consultez notre section sur le sujet.

Aliments présentant un risque d'empoisonnement alimentaire pour les bébés
  • Viande, volaille, poisson et fruits de mer crus
  • Œuf cru ou partiellement cuit
  • Lait et fromage non pasteurisé
  • Miel
Aliments à faible valeur nutritive
  • Aliments contenant du sel et du sucre ajouté (malbouffe, friture, etc.)
  • Aliments allégés (sans gras ou avec édulcorants tels que le sucralose, l'aspartame, etc.)

Comment se déroulent les repas ?

Lors des repas, votre bébé mange seul, les aliments sont donc simplement déposés devant lui. Il pourra ainsi découvrir les aliments à son rythme et les porter à sa bouche. Un ou deux morceaux d'aliment sont déposés devant lui à la fois, il n'y a ni cuillère ni purée.

Il est important de ne jamais mettre de morceaux d'aliments dans la bouche de votre bébé, ni de le forcer à manger. Votre bébé est capable de gérer les aliments par lui-même. S'il recrache un morceau, c'est qu'il n'est pas encore prêt à le manger.

En principe, vous pouvez proposer le même repas que le reste de la famille à votre bébé, à condition que les aliments soient adaptés à ses besoins et à sa capacité à manger seul. Évitez les aliments contenant du sel ou du sucre ajouté et assurez-vous que votre bébé puisse les manipuler facilement.

À quoi s'attendre au début ?

Au début, votre bébé risque de faire beaucoup de dégâts et de gaspiller de la nourriture. C'est tout à fait normal, il est en train d'apprendre à manger seul. Une chaise haute avec un plateau et une nappe propre sous la chaise peuvent aider à minimiser les dégâts.

Les repas peuvent également être plus longs au début, soyez patient et laissez votre bébé manger à son rythme. À partir d'un an, votre bébé devrait avoir à peu près le même rythme que le reste de la famille.

Au début, votre bébé risque de manger très peu, c'est normal. Le lait maternel ou infantile reste l'aliment principal de votre bébé jusqu'à l'âge d'un an.

Notre conseil

Afin de vous aider à bien préparer la DME, nous vous proposons de suivre notre atelier Parents-Bébé en RCR et Premiers soins. Vous permettant ainsi d'être prêt à agir en cas d'étouffement ou allergie sévère.